Le traitement des eaux usées et des boues

1 – La bâche d’arrivée, le dégrilleur

La bâche d’arrivée, le dégrilleur Dès leur arrivée à la station, les eaux usées subissent un traitement préventif et curatif. Le dégrilleur qui agit comme un tamis retient ensuite les déchets et particules de tailles supérieures à 3 mm.

2 – Dégraisseur / dessableur

Les effluents entrent ensuite dans le dégraisseur / dessableur. Cette étape sert à retenir les sables qui tombent par décantation et les graisses qui flottent grâce au bullage d’un système d’aération.

3 – Bassin Tampon / lit Bactérien

Les eaux usées prétraitées arrivent dans un bassin tampon couvert qui alimente le lit bactérien, cœur du traitement biologique. C’est en effet dans cet ouvrage qu’est traitée la pollution dissoute qui sert de nutriment à des microorganismes qui se développent sur un support en plastique formant de longues lanières suspendues.

4 – Clarificateur

L’effluent traité ainsi que les boues en excès sont ensuite dirigés vers le clarificateur. Ici, la séparation entre l’eau traitée et les boues se fait naturellement, par simple décantation. L’eau épurée et assainie est, quant à elle, prête à être rejetée sans risque dans le milieu naturel via l’émissaire en océan. Les boues suivront ensuite le cycle de traitement des boues.

5 – Le rejet

L’émissaire permet le rejet des eaux assainies dans l’océan à 300m au delà de la digue de Motu Uta et à 60 m de profondeur, sans risque pour le milieu naturel.

6 – Extraction, stabilisation et déshydratation des boues

Après décantation, les boues sont raclées dans le fond du clarificateur. Elles sont alors très liquides et présentent un fort taux de matières organiques. Elles passent alors par différentes étapes permettant de diminuer le taux de matières organiques, d’augmenter leur concentration et leur déshydratation.

7 – Séchage solaire

Les boues déshydratées sont alors séchées dans une serre solaire automatisée. Les boues sont réparties uniformément sur toute la largeur de la serre et régulièrement retournées pour permettre leur aération.

8 – Hygiénisation des boues

L’hygiénisation permet ensuite de revaloriser ces boues en engrais. Le procédé développé consiste en un chauffage des boues séchées à 100°C pendant 6 heures.

DESODORISATION BIOLOGIQUE

La station est équipée d’un système de désodorisation, qui garantit l’absence d’odeur pour le voisinage et les visiteurs.

APPORTS EXTERIEURS

La station d’épuration est en mesure de traiter des apports extérieurs acheminés par camions hydrocureurs :

  • Matières de vidange provenant de systèmes d’assainissement non collectifs
  • Vidange de boîtes à graisses
  • Produits issus des curages de réseaux et postes de refoulement.

COORDONNÉES

BP 40 207 Fare Tony
98 713 Papeete Tahiti
Tél. : +689 40 500 210
secretariat@te-ora-no-ananahi.pf

Nos partenaireS

Vous souhaitez visiter la station d’épuration Te Ora No Ananahi ? Contactez-nous au 40 500 210